Accueil > Vie Locale > Historique

Enedis nous informe que des coupures de courants pour travaux vont avoir lieu :
-Vendredi 17 février 2017 de 9h00 à 11h30 sur une partie de la rue Joseph Thiery et de la route de Colmar
-Vendredi 17 février 2017 de 8h00 à 10h30 sur une partie de la route de Colmar et de la route de Gerardmer
Conseil Municipal : vendredi 17 février à 20h00

 

Historique

A l’époque de Charlemagne, la contrée était couverte de forêts épaisses où, dit-on, l’Empereur venait chasser l’ours et l’auroch.

Plus tard, sous l’impulsion des moines, les défrichements commencèrent, permettant l’installation des premiers habitants. Au fil du temps, la population augmentant, les défrichements se poursuivirent. Au milieu du XIXe siècle, la terre devait nourrir plus de 2 700 habitants.

Avant la Révolution, Ban-sur-Meurthe, alors Ban-le-Duc, dépendait du Duc de Lorraine et Clefcy du Chapitre de Saint-Dié. Par contre, les deux bans faisaient partie de la même paroisse. L’église actuelle (Sainte-Agathe) date de 1784. A noter que le hameau du Grand Valtin est toujours rattaché à la paroisse du Valtin.

Notre Histoire a connu des périodes sombres, notamment au XVIIe siècle, la Guerre de Trente Ans qui décima la population suite aux destructions des Suédois et à l’épidémie de peste.

Au XXe siècle : première et deuxième guerre mondiale. En novembre 1944, incendie de la majorité des maisons et déportation en Allemagne des hommes valides de 16 à 40 ans.

La commune de Ban-sur-Meurthe-Clefcy possède plusieurs gîtes minéraux qui furent mis en évidence dès le XVe siècle. La prospection minière se développa malgré la situation politique compliquée de cette époque, elle bénéficia de l’embellie du district minier de Sainte-Marie-aux-Mines. A cette époque la montagne vosgienne attire des mineurs de l’Europe entière. Le site le plus connu de notre commune bien qu’insignifiant est encaissé dans le granite de la vallée de Straiture. Il fait partie d’un système de filons quartzeux à oligiste. La mine exploitée dans cette vallée a une longueur de 37 mètres le cuivre y était recherché, elle présente une minéralisation typique de la zone d’oxydation des gîtes cuprifères.